5 idées pour un jardin japonais

Jardin japonais

En parfaite harmonie avec la nature, les jardins japonais sont des lieux calmes, propices à la détente. Quels matériaux privilégier, quelles plantes mettre en valeur pour créer cette ambiance zen ? Découvrez nos conseils pour aménager votre jardin japonais.

A voir aussi : Serre de jardin : comment bien la ventiler et contrôler la température ?

Évitez les lignes droites

Pour réussir l’aménagement de votre jardin japonais, vous devez sortir des sentiers battus. Oubliez les rocades parfaitement nettoyées et les lignes droites et privilégiez les lignes asymétriques. Vos allées doivent avoir des courbes harmonieuses. Placez des dalles rectangulaires et taillez vos végétaux de manière à garder un côté naturel, tout en ayant un côté structuré. Le mot d’ordre est ni trop sauvage ni trop carré !

A lire en complément : Comment aménager un jardin qui soit à la fois beau et pratique ?

Installez un point d’eau

L‘eau est l’essence même du jardin japonais. Le bruit de l’eau apporte de l’apaisement et il accentue la connexion avec la nature. En fonction de l’espace disponible, vous pouvez placer un bassin, un ruisseau ou même une cascade dans votre jardin. Si ce n’est pas possible, rassurez-vous, une fontaine fera très bien l’affaire. Pour rester dans l’esprit nippon, optez pour le shishi-odoshi, une fontaine en bambou qui fonctionne à l’aide d’un système à balancier. Vous pouvez aussi fabriquer votre propre fontaine, pour un côté original. Mettez cet espace en valeur en ajoutant des plantes d’eau et des pierres.

Mettez les matériaux naturels à l’honneur

Le jardin japonais est un espace zen, où la nature règne en maître. Les matériaux synthétiques n’y ont pas leur place. Privilégiez le bois et le minéral pour votre aménagement. Ainsi, vous pouvez délimiter les espaces à l’aide de petites clôtures en bambous, par exemple. Une terrasse en caillebotis est l’idéale pour ce type de jardin. Les pas japonais en granit sont parfaits pour façonner les allées. Ici et là, posez les fameux “ishis”, ces pierres usées par le temps et qui évoquent des éboulis de montagne ou encore une source d’eau. Regroupez-les par 3 ou 5 un peu partout dans votre jardin pour un effet naturel.

Évitez les plantes à floraison multicolore

Passons maintenant à la végétalisation de votre jardin japonais. L’objectif ici est de créer un environnement relaxant. Aussi, il n’est pas nécessaire d’investir dans des plantes à fleurs multicolores. Misez plutôt sur des arbustes persistants. L’érable japonais, avec son feuillage qui change de couleur trois fois dans l’année, est aussi une bonne alternative, si vous voulez à tout prix ajouter quelques touches colorées à votre jardin. D’autres arbustes à fleurs comme les azalées du Japon et le cornouiller trouvent aussi naturellement leur place dans un jardin japonais. Mais que serait un jardin japonais sans les bambous et les bonsaïs ? N’oubliez pas d’installer des barrières anti-racines sinon les bambous n’arrêteront pas de proliférer.

Des accessoires minimalistes pour parfaire le tout

Vous l’aurez compris, la sobriété est le mot d’ordre dans un jardin japonais. Sur la terrasse, des coussins confortables et une petite table suffisent. Pour la touche déco, il n’est pas nécessaire de multiplier les références au Japon. Une lanterne en pierre et un carillon suffisent amplement. Pour les couleurs, misez sur les tons mats et naturels qui n’auront aucun mal à se fondre dans le décor. Pour l’éclairage, optez pour un spot lumineux discret. Placez-le de manière à mettre en valeur un élément décoratif du jardin, comme la fontaine ou le bassin, tout en éclairant l’arrière-plan. Cela donnera l’illusion d’avoir un plus grand espace.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *